Ancien village de pêcheur, Mui Ne est aujourd’hui une destination touristique bien connue pour ses dunes de sable. Mais c’est un simple ruisseau, très accessible, qui m’a charmé plus que tout autre chose.

 

Allongée sur la banquette arrière d’un bus-couchettes, la Tchèque avec qui je voyage depuis quelques jours joue Riptide de Vance Joy au yukulele. On est excité comme des enfants, et pour cause : on se dirige vers Mui Ne, une bande côtière située sur le littoral Sud-Est du Vietnam et parfois appelée « désert vietnamien ». Au programme : quelques jours de plage, de jus de fruits pressés et de dunes de sables !

 

 

Mui Ne, une destination très touristique

De manière assez surprenante, Mui Ne est une destination très populaire chez les touristes russes (tout comme à Nha Trang un peu plus au Nord). Il n’est donc pas surprenant de voir des lettres de l’alphabet cyrillique sur les menus ou les pancartes. J’ai même entendu une vietnamienne parler russe !

On trouve beaucoup de resorts de luxe à Mui Ne, mais un lit dans un dortoir du Mui Ne Backpacker Village est tout aussi divertissant ! Pour 2 USD par nuit, on a en plus accès au bar et à la piscine dans laquelle on peut installer un filet pour jouer au volleyball. Pour les amateurs de jeux, tout le monde se réunit le soir pour jouer au ping pong, aux fléchettes ou au billard. Une ambiance festive dans un lieu atypique : j’adore !

Envie de sortir un peu après cette partie de ping-pong ? Ça a été notre cas, et à notre plus grand bonheur, le Dragon Beach Club en offre pour tous les goûts à une dizaine de minutes ! Les pistes sont parfaites pour danser sur différents types de musique, mais on peut aussi se poser sur des poufs et discuter. Et que l’on soit en train de siroter son cocktail en regardant une danseuse de feu ou que l’on danse pied nu sur la scène, on aura toujours une vue sur la mer. 

 

Des activités balnéaires et paysages superbes

Alors oui, tout cela est très sympa, mais ce sont surtout des activités nocturnes. La journée, mieux vaut se lever tôt car les activités ne manquent pas non plus !

Sur la plage, on ne compte plus le nombre de kitesurfs qui se détachent du ciel bleu, ni, à peine plus loin, le nombre de bateaux de pêche au filet ou de bateaux ronds traditionnels. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas : les leçons « gratuites » et « de test » de kitesurf ne sont pas dispensées si l’on ne paye pas une heure ensuite. La plage principale en elle-même n’est pas des plus paradisiaques mais reste très jolie. Cependant, dès que l’on s’éloigne un peu, on trouve beaucoup de déchets. 

Les dunes de sables sont l’attraction principale de Mui Ne et sont très fréquentées. Il y en a deux types : les Dunes Rouges et les Dunes Blanches. On n’y croit à peine lorsqu’on les voit, mais elles existent bien au Vietnam ! Y sont proposés des tours en 4×4, des petites luges en plastiques et des courses d’autruches (je suis un peu sceptique sur le bien-fondé de ce dernier type d’activité touristique…). Mais on préfère se balader, tout simplement, même si cela est plus fatiguant et sûrement moins impressionnant ! 

Enfin, le meilleur moment de mon séjour à Mui Ne restera la ballade dans le Fairy Stream. Il s’agit d’un tout petit ruisseau entouré de formations de pierres et de terre orangée friable, ainsi que de végétations plus vertes les unes que les autres. Par endroit, on trouve des petites dunes de sable rouge. L’eau du ruisseau a une couleur boueuse, mais celle-ci est bien propre : c’est le fond terreux/sableux qui lui donne cette teinte. La marche pieds-nus dans ce ruisseau jusqu’à la cascade qui en est la source est juste parfaite, et cela me fait dire que l’endroit porte bien son nom (Fairy Stream signifie « ruisseau féérique ») ! C’est un incontournable de Mui Ne selon moi, même si ce n’est pas l’attraction la plus mise en avant. Je pense y avoir passer plus de deux heures tellement j’étais dans un autre monde !

 

Bref, Mui Ne est une destination très agréable et offre des paysages différents du reste du Vietnam. Tant que l’on boit assez de jus de fruit frais (ananas, mangue, coco, fruit de la passion, citron, rien ne manque !) qui sont vendus tout le long de la rue principale au bord du littoral, tout ne peut se passer que pour le mieux !